Les Cahiers de la radicalité



« Sois radical, aie des principes, sois absolu, sois ce que les bourgeois appellent un extrémiste ; donne-toi sans compter ni calculer, n’accepte pas ce que l’on appelle la “ réalité de la vie ” et fais en sorte que tu ne sois pas accepté par cette “ vie ”, n’abandonne jamais le principe du combat. »

Quand il a fallu baptiser cette collection de petits livres militants, un nom s’est imposé immédiatement : Les Cahiers de la radicalité.

A qui les initiateurs de cette nouvelle aventure éditoriale doivent-ils ce titre ?

Peut-être à Julius Evola qui écrivit : « Nous, nous devons avoir en propre le courage des choix radicaux, le Non lancé à la décadence politique sous toutes ses formes, qu’elles soient de gauche ou d’une soit-disant droite. »

Quoiqu’il en soit celle collection sera « radicale » !

Dans une société qui subit le règne de l’eau tiède idéologique et la dictature de la pensée unique, elle abordera les « sujets qui fâchent », elle « mettra les pieds dans le plat ». Elle ne le fera pas, de surcroît, avec la réserve convenue et le bon ton habituel, mais bien au contraire avec tout l’extrémisme et toute la radicalité possible.

La vérité en politique ne se partage ni ne se divise, elle est absolue ou elle n’est pas. Elle doit donc être affirmée de manière claire, forte et radicale !

Les titres de la collection ››


Partager !