Orientation

A force d’infuser et de diffuser dans différentes sphères et milieux la pensée traditionnelle aurait-elle perdu de sa radicalité ? Où en sommes-nous de la pénétration en profondeur des divers appels à une révolution traditionnelle ? Où donc surnage encore le traditionalisme intégral ? N’a-t-il pas été comme vidé de sa substance, comme néantisé en étant devenu sujet d’étude universitaire. Sa radicalité ne s’est-elle pas comme éteinte dans les eaux troubles d’une acceptation qui aurait agi telle une ruse ?

Mais, est-ce là l’essentiel ? Est-ce l’important ? Ne pourrait-on voir dans la solidification puis la « liquéfaction » du refus, une image de l’oeuvre alchimique ? Ne fallait-il pas que les expressions du traditionalisme, voire le traditionalisme intégral lui-même, comme réaction, comme « noeuds » solidifiés de réactions envers le monde moderne, finissent par se dissoudre afin de laisser apparaître chez certains hommes la lumière de la Tradition ?

Il faut y aller voir de plus près ; et visiter encore les hommes autant que les idées.

En plaçant notre collection sous le signe des deux clefs nous entendons affirmer avec Donos Cortès que « Toute grande question suppose et enveloppe une grande question théologique », mais également que toute espérance traditionnelle doit se fonder tant sur les idées que sur les hommes. Car, par delà, un « impersonnalisme » parfois caricatural, c’est bien en s’incarnant dans les hommes qu’aujourd’hui (signe des temps, sans doute) les idées traditionnelles peuvent trouver, à travers des formes d’expressions singulières et très diverses, un accès vers d’autres hommes afin de forger une chaîne qui, si elle ne rétablit pas une tradition à part entière, permets, toutefois de faire encore, à travers les dissolutions et les durcissements des âges, perdurer une résistance salvifique !

Les titres de la collection ››

Collection dirigée par Thierry Jolif


Partager !